Biographie



Myriam est née le 15 mai 1981 dans le Gard. 
Elle est la seule fille d'une famille de trois enfants. Jusqu'à l'adolescence Myriam est plutôt timide et réservée. Elle va très rarement vers les autres et préfère rester seule dans son coin. 

Elle aime le sport surtout le basket et la danse. Elle aime aussi chanter et dès l'âge de 12 ans elle commence se présenter à des concours de chant dans sa région. Mais sa timidité et le manque de justesse dans sa voix ne lui permettent pas d'accéder aux meilleures places.

Elle a même fini dernière lors d'un concours organisé par le Lions Club au théâtre d'Alès (30). Et c'est tant mieux car au lieu de la décourager, ce classement l'a incitée à vouloir prendre des cours de chant .

Elle fait la rencontre de son futur professeur, Indira Henni , qui dirige l'école de chant associative "Les Voix d'Or" depuis 1993. Myriam connaît la réputation de cette école.
C'est ainsi qu'à l'âge de 14 ans elle devient élève aux "Voix d'Or".
Sa prof ne lui cache rien : "tu as beaucoup de défauts mais si tu travailles et si tu y crois tu peux arriver à chanter juste et acquérir une excellente technique vocale".
 
myriam abel

Ce qui séduit Indira c'est le timbre de voix de Myriam et sa gentillesse. Elle sait que l'adolescente a du potentiel qu'il faudra extraire au fil du temps.

Au début, Myriam prend deux heures de cours particuliers par semaine. Les progrès sont tels, que rapidement elle passe à cinq heures puis à huit heures de cours de chant toutes les semaines. 
La magie a opéré et le travail paye. Myriam ne chante plus dans le nez. Elle prend confiance en elle, elle est plus extravertie et prend plaisir à interpréter ses chansons.

Son professeur lui choisit un répertoire parmi des titres de Céline Dion, Whitney Huston, Barbra Streisand, Lisa Minelli, Tina Turner, Mireille Mathieu, Hélène Ségara ou Piaf...

Rapidement Indira et Myriam deviennent inséparables. Au-delà de la relation élève-professeur c'est une réelle amitié qui unit les deux femmes.

myriam abel

myriam et indira
Myriam et sa professeur de chant, Indira
Même si Myriam n'est pas familiarisée avec les langues étrangères, Indira souhaite qu'elle  puisse chanter  le répertoire international : anglais (The Best, Don't cry for me Argentina, New York New York...), espagnol (Sola otra vez, version espagnole de All by myself) qui vient d'être reprise par IL DIVO (10 ans après Myriam), italien (Vivo per lei), en latin (Ave Maria de Schubert) qu'elle interprètera accompagnée du trompettiste Gilles Pellegrini.

Quand enfin Myriam est prête vocalement et personnellement, en 1996, c'est le début des concours et des scènes avec des premières parties d'artistes comme Herbert Léonard, Dave, le regretté C. Jérôme...

myriam abel 1er prix
Myriam reçoit le 1er prix
pour son interprétation
de New York, New York,
en 1996
à Marguerittes (Gard)

myriam abel et Gille Pellegrini Myriam accompagnée par Gilles Pellegrini
myriam abel

Il faut choisir un nom de scène car Myriam porte un nom de famille qui risque malheureusement de lui barrer des portes ou de l'empêcher d'accéder aux premières marches des podiums.
C'est sur la route qui l'amène à l'aéroport, en partance pour l'île de Ténérife, qu'Indira trouve le pseudonyme qui sonne bien.

A son retour de vacances elle présente le nom à Myriam et à ses parents :  "Myriam Mooréa" . L'élève adore, pour les parents, ils acceptent mais avec un pincement au coeur.  
Le nom est déposé et protégé afin de le préserver pour un jour peut-être....

1996-1997 : Myriam a des résultats et collectionne les premiers prix. A travers toutes les villes qu'elle parcourt, le public et les jurys sont séduits à l'unanimité. Que de joies partagées !

Myriam abel - concours de chant
Myriam en concours à Montpellier (34)

myriam abel et orchestre
Myriam accompagnée par les musiciens et les choristes de l'Orchestre Eric Perier

Interpréter des titres en live, un moment que Myriam apprécie tout particulièrement et qu'elle maîtrise parfaitement.

Forte de ces résultats,  son professeur et directrice artistique veut aller plus loin et inscrit Myriam pour le concours de FR3 " je passe à la télé" en mai 1997.  Elle est alors âgée de 16 ans.
Myriam chante "Don't cry for me Argentina" qu'elle a étudié sur le bout des doigts. 
C'est un sacré tremplin qu'il ne faut pas rater.
Malgré tous les succès qu'elle a connus auparavant, ce premier passage télé est sa première plus belle réussite.

Elle obtient 93% des voix des spectateurs et un billet pour la finale en "prime time" dans le 20h50 de "Ce soir on passe à la télé" avec Georges Beller.

Indira accompagne une nouvelle fois Myriam à Paris pour cette deuxième télé et comme toujours elle est à ses côtés pour ce nouveau challenge.
La chanson sera la même mais avec un orchestre en direct. Et c'est encore un triomphe, puisque Myriam remporte la finale de la catégorie chant.


Myriam abel - je passe à la télé
Sur le plateau de "Je passe à la télé" en 1997

Myriam Abel et Georges Beller
En compagnie de Georges Beller

Indira profite de ce voyage à Paris pour présenter Myriam à un ami, patron d'un restaurant piano-bar.  Celui-ci est convaincu que "la petite" a du talent et souhaite l'embaucher. Mais Myriam n'a que 16 ans...
Qu'à cela ne tienne, elle reviendra  plus tard.

Indira reçoit un appel du chef d'orchestre d'un big   band. Myriam peut-elle remplacer leur chanteuse ?  Il faut apprendre huit chansons en anglais en 15 jours (Misty, All of me, Fever, On Broadway, The girl from Ipanema...). Tous ces titres, elle les travaille avec sa prof , puis toutes les deux vont aux répétitions avec l'orchestre 3 heures par semaine. Le pari est tenu ! Une très belle expérience et encore des progrès. Après cette performance, elle intègre officiellement le groupe.
Myriam et Indira
 
Myriam et Indira entoutent Guy, le chef d'orchestre du Big Band

Après les émissions de télé, Indira reçoit de nombreux coups de fil de personnes "intéressées" par Myriam. Il y a même un producteur de Belgique qui s'est déplacé pour rencontrer les deux jeunes femmes et les parents de Myriam. Mais cette dernière n'est pas encore prête à tout quitter et préfère continuer à se former.
Indira a aussi reçu de nombreuses propositions de chansons mais aucune n'a retenu son attention, ni celle de Myriam.  

Juillet 1997 Myriam fait la connaissance d'un jeune homme, Daniel, il a 28 ans. Il est musicien amateur et écrit des chansons avec son amie, Corinne. C'est le coup de foudre pour Myriam ! Même si elle n'accroche pas au départ sur ses compositions, le personnage l'attire.
C'est lui qui va s'occcuper de Myriam à partir de novembre 1997.

Elle arrête ses cours de chant mais continue à se produire çà et là. C'est le début des déboires , des promesses utopiques, des pseudos managers ...
Tout cela n'a plus rien à voir avec le petit écrin de velours dans lequel elle se trouvait aux "Voix d'Or". Mais Myriam, en battante s'accroche toujours.
Elle tente quelques concours et castings (le Scorp, concours Charles Trénet, Pop Star, C'est Mon Choix, Graine de stars...) mais malheureusement sans suite.

Août 1999, Myriam se retrouve en finale sur un concours à Orange (84) où elle avait été sacrée Prix de la Ville en 1997 avec "Nos souvenirs" version française de "Memory"de Barbra Streisand.
Trois candidats sont sélectionnés pour cette finale : Frédéric, Vanessa et Myriam. Tous les trois sont (ou ont été) élèves aux "Voix d'Or". Le but est de chanter une chanson inédite. 
Myriam a choisi "les enfants seront rois", titre proposé par Daniel. Ce titre ne lui convient pas mais elle tente quand même sa chance.
Malheureusement le jury n'a pas accroché et elle se classe dernière du trio. La deuxième place revenant à Frédéric et le premier prix est décerné à une certaine Vanessa qui deviendra plus tard "Eve Angéli" qui chantait "Je sais".

C'est un échec cuisant pour Myriam. Mais elle ne se décourage pas. Elle est consciente que ce ne sera pas le dernier.

Myriam est persuadée que son avenir est à Paris. Elle n'a pas perdu de vue le cabaret du quartier de l'Opéra où Indira l'avait présentée. Nous sommes en septembre 1999, Myriam a un peu plus de18 ans. Elle quitte le lycée d'enseignement professionnel dans lequel elle était et avec Daniel, devenu son ami, elle décide de partir s'installer dans la capitale.

Elle travaille pendant deux ans dans ce fameux restaurant où elle avait promis de revenir.

Fidèle à son professeur et forte de sa solide formation, elle n'a jamais repris de cours de chant depuis qu'elle est à Paris.

En 2000 Myriam est selectionnée pour chanter "Quand elle m'aimait" ("When she loved me" pour la VO). C'est une adaptation française de Charlélie Couture extraite de l'album "Vers l'infini et au-delà" de Toy Story de Disney. Cette aventure sera sans lendemain professionnel mais donne un coup de pouce financier.

Au fil du temps elle acquiert de l'expérience et c'est en véritable professionnelle qu'elle sillonne la capitale et anime les nuits des cabarets (Don Camillo, Les 3 Maillets ...).


En septembre 2002, elle fait la rencontre de Phil, un compositeur qui possède un studio d'enregistrement en région parisienne. Elle y fait des essais de voix et Phil est conquis. Il lui reconnait "un sérieux bagage de justesse, de rythme et une voix très particulière".

Il veut composer pour elle.
Nait alors une collaboration informelle mais où chacun s'engage dans un projet de réalisation de CD.

myriam abel et Phil
Myriam et Phil au travail

 

Myriam abel et Jean-philippe
Myriam au cours d'une séance en studio
en compagnie de Jean-Philippe

 

 

 

Parallèlement, en 2003 elle rentre dans un groupe qui anime banquets, mariages, anniversaires. C'est une bonne expérience difficile mais formatrice qui lui permet aussi de voyager et de bien gagner sa vie.

En octobre 2004, 12 titres de chansons sont prêts. Afin de protéger ce partenariat basé également sur l'amitié au départ, Phil décide de rédiger un contrat entre la maison de production de son collabateur Jean-Philippe Cuny, lui et Myriam.

Le document est signé le 23 novembre 2004.

Mais Myriam voit que le temps passe. Elle repense à ses diverses "galères". Elle n'a toujours pas atteint ses espérances et ses rêves d'adolescente. Et cela fait déjà cinq ans qu'elle est à Paris. Le projet avec Phil n'avance pas assez vite à son goût.

Elle se souvient d'Amel Bent et de la vitesse avec laquelle elle a été propulsée au devant de la scène.
Alors pour gagner du temps et bravant tout règlement, elle s'inscrit au casting de la "Nouvelle Star".

Elle est âgée alors de 23 ans et demi. Elle veut encore y croire et elle se dit que peut-être comme au bon vieux temps, elle pourrait se faire remarquer au cours de ces passages en télé et être enfin reconnue.

Elle tente donc sa chance le 26 novembre 2004 au casting à Lille.

   
 Retour haut de page
Accueil - Biographie - Nouvelle Star - Actualité - Discographie - Presse - Galerie - Forum - Liens
 
 
Adressez vos remarques ou suggestions au Webmaster © 2006 - Myriam Moorea Cie